© Chantal Depagne
26 juin 2017  / Scenes

Comtesse de Ségur, née Rostopchine

Myriem Hajoui
26/06/2017

Cette pièce nous offre un arc-en-ciel d’émotions porté par une actrice profondément vivante. Un majestueux moment de théâtre.

Sa vie pourrait faire l’objet d’un formidable film historique. Celle qui fut un monument de la littérature pour enfants (éditée et rééditée depuis près d’un siècle), la plus célèbre et la plus lue avec Jules Verne, a fait les délices de plusieurs générations. En attendant, la vie (méconnue) de la créatrice des mythiques Malheurs de Sophie nous est brossée d’une plume agile par Joëlle Fossier. L’aristocrate russe, Sophie née Rostopchine devenue pour la postérité Comtesse de Ségur, fer de lance de la célèbre Bibliothèque Rose, a vivement inspiré l’auteure. Une scène, des livres, un sofa, un samovar, un vieux cheval de bois… et on s’immerge dans ce destin vertigineux : née en 1799 à Saint-Pétersbourg, l’enfant chérie de Fiodor Rostopchine (gouverneur de Moscou) est élevée à la schlague par une mère austère et maltraitante. S’ensuivent l’exil, un mariage d’amour déçu, huit enfants qu’elle chérira autant qu’elle ne l’a pas été, la douleur indicible du décès de l’un d'eux, treize ans de dépression et enfin la résilience lorsqu’elle se lance dans l’écriture (après ses 50 ans) en notant les contes racontés à ses petits-enfants. Il arrive que se noue entre un comédien et son personnage un lien singulier qui défie l’analyse et la compréhension. C’est sans nul doute le cas ici. Robe empesée, petit col en dentelles et vivacité de jouvencelle, Bérengère Dautun (ex-sociétaire de la Comédie Française) fait corps avec Sophie de Ségur. Mise en scène avec une sobriété essentielle par Pascal Vitiello, la comédienne – d’une précision rare dans le plus petit geste, la moindre intonation – nous offre un arc-en-ciel d’émotions à sa manière : racée, organique, profondément vivante. Le soin apporté aux lumières (Jéremy Izad), au son (Sylvain Denis) et aux photographies (Bruno Baccheschi) font de ce monologue finement maîtrisé, un majestueux moment de théâtre. 

Jusqu’au 2 juillet, du mardi au samedi à 19 h, dimanche à 17 h. Studio Hébertot, 78, bis boulevard des Batignolles, 17e. M° Villiers. Places : 10-29 €. Téléphone : 01 42 93 13 04.

 

Infos
Tarif

10-29 euros

Lieu

Studio Hébertot
78, bis boulevard des Batignolles
75017 Paris

M° Villiers
Téléphone : 01 42 93 13 04

Horaires

Du mardi au samedi à 19 h
Dimanche à 17 h

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.